top of page

Kewpie
Xuteng Chén
January 27 - February 24, 2024

cadet capela is pleased to present Kewpie, the first solo exhibition of Chinese artist Xuteng Chén, from January 27 to February 24, 2024, at 54 rue Chapon, 75003 Paris - FR.

 

Inspired by classical Greek and Roman art, Kewpies are small cherubs that emerged in the United States in the early 20th century in women's magazines of the time. These smiling and mischievous little angels have captured the collective imagination of Americans and now lend their name to the most famous Japanese mayonnaise brand. This is what the artist seeks: universal subjects that tap into the memories and culture of their viewers.

 

Chén suddenly immerses us in details of images, drawn from social networks or his own archives. Each of his works then weaves a story, unique and carefully crafted through precise photographic framing and a subtly saturated painterly touch. An evocative power, both precious and mysterious, emanates from subjects devoid of any context or reference. Portraits, still lifes, moments of life or fiction form an openly personal collection that testifies to both the artist's daily life and the society in which we live. "I hope that viewers can resonate with the work as they contemplate it," emphasizes the artist.

 

With relevance and gentleness, these autonomous narratives harmonize to transcend individual boundaries of the intimate. Chén aspires to evoke the notion of collective memory; a memory composed of daily images, shared significant moments, and traditions inherited from the past:


 

Pray represents a sculpture of an angel, and Kewpie is a unique interpretation of the imagery of these cherubs. The angelic figure has reappeared regularly in my journey over the past two years. Angels are often depicted as beautiful and benevolent beings.

 

In the works Jerry's bed, Sardine Can, Beer Cap, seemingly ordinary still lifes convey a whimsical imagination with a dual function. The comic book creator, from which the paintings draw inspiration, illustrates Jerry's interaction with the objects around him, revealing their impact on his living environment.

 

The painting Pomme depicts a discarded apple core on the pavement, deviating from the conventional shape of an apple. What captivates me is its resemblance to the gesture of the middle finger of the right hand, as if the apple is signaling that it has not been treated correctly.

 

Fascinated by the painting of the Belgian artist Luc Tuymans representing a young boy but titled The Valley, I sought its origin. The image of Muktinath, the boy, appeared to me; Mutkinath being the name of a Nepalese valley.

 

World Trade Center features a painting created from a screenshot of a video, displaying color bands due to the aging of the image. The repeated images on television on September 11, 2001, when I was only 7, marked my first understanding of the concept of disaster. However, with the proliferation of images, people have become increasingly numb to the disasters depicted in visuals.


 

Xuteng Chén was born in 1994 in Swatow, China. In 2022, he graduated with a Master's degree in Fine Arts from the University Paris 1 Panthéon Sorbonne, and in 2023, his work was part of the exhibition "Immortelle" at MO.CO, "an ambitious panorama of young French figurative painting." After his presentation at the Asia NOW fair in 2023, at the Monnaie de Paris, cadet capela hosts his first solo exhibition.

© Courtesy of Xuteng Chén and cadet capela

© Credits photo: Thomas Marroni

cadet capela a le plaisir de présenter Kewpie, l’exposition personnelle de l’artiste chinois Xuteng Chén, du 27 janvier au 24 février 2024, au 54 rue Chapon, 75003 Paris - FR.

 

Petits chérubins inspirés par l'art classique grec et romain, les Kewpies ont émergé aux Etats-Unis au début du XXe siècle dans les magazines féminins de l'époque. Ces petits anges souriants et malicieux ont conquis l’imaginaire collectif des américains, et donnent aujourd’hui leur nom à la plus célèbre marque de mayonnaise japonaise. Voilà ce que recherche l’artiste : des sujets universels qui ont recours aux souvenirs et à la culture de leurs regardeurs. 

 

Chén nous plonge soudainement dans des détails d’images, tirées des réseaux sociaux ou de ses propres archives. Chacune de ses œuvres tisse alors une histoire, unique et soigneusement façonnée grâce à un cadrage photographique précis et une touche picturale faiblement saturée. Un pouvoir évocateur, à la fois précieux et mystérieux, émane des sujets qui sont dépourvus de tout contexte, de repère. Portraits, natures mortes, moments de vie ou de fiction forment un ensemble ouvertement personnel qui témoigne à la fois du quotidien de l'artiste et de la société dans laquelle nous vivons. « J'espère que les spectateurs pourront entrer en résonance avec l'œuvre lorsqu'ils la contempleront », souligne l'artiste.

 

Avec pertinence et douceur, ces narrations autonomes s’harmonisent pour transcender les frontières individuelles de l’intime. Chén aspire ainsi à évoquer la notion de mémoire collective; une mémoire constituée d’images quotidiennes, de moments forts partagés et de traditions héritées du passé :


 

Pray représente une sculpture d’un ange et Kewpie une interprétation unique de l'imagerie de ces chérubins. La figure angélique est réapparue régulièrement dans mon parcours ces deux dernières années. Les anges sont souvent représentés comme des êtres beaux et bienveillants.

 

Dans les œuvres Jerry's bed, Sardine Can, Beer Cap, des natures mortes apparemment ordinaires véhiculent un imaginaire fantaisiste à double fonction. Le créateur de la bande dessinée, de laquelle sont inspirées les peintures, illustre l'interaction de Jerry avec les objets qui l'entourent, révélant leur impact sur son cadre de vie.

 

Le tableau Pomme représente un trognon de pomme jeté sur le trottoir, et s’écarte de la forme conventionnelle d'une pomme. Ce qui m’a captivé, c'est la ressemblance avec le geste du majeur de la main droite de l'homme, comme si la pomme signalait qu'elle n'avait pas été traitée correctement.

 

Fasciné par le tableau de l’artiste belge Luc Tuymans représentant un petit garçon, mais portant le nom de The Valley, j’en ai cherché l’origine. L’image du garçon dans Muktinath m’est apparue ; Mutkinath étant le nom d'une vallée népalaise. 

 

World Trade Center est une peinture réalisée à partir d’une capture d'écran d'une vidéo, avec des bandes de couleurs dues au vieillissement de l'image. Les images répétées à la télévision le 11 septembre 2001, alors que je n’avais que 7 ans, ont marqué ma première compréhension du concept de catastrophe. Cependant, avec la prolifération des images, les gens sont devenus de plus en plus insensibles aux catastrophes dépeintes dans les visuels. 

 

Xuteng Chén est né en 1994 à Swatow, en Chine. En 2022, il est diplômé d’un Master Arts Plastiques de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et, en 2023, son travail fait partie de l’exposition Immortelle au MO.CO, « un ambitieux panorama de la jeune peinture figurative française ». Après sa présentation à la foire Asia NOW en 2023, à la Monnaie de Paris, cadet capela accueille sa première exposition personnelle en janvier 2024.

bottom of page